Courant octobre, du 16 au 20 octobre, pour être précis, quelques uns d'entre nous se sont retrouvés à DUNE La Londe, pour faire une semaine épaves autour de la Londe les Maures à partir de l'Eureka piloté par Philippe.

Première journée, le Grec et le Spahis

Première plongée sur le Grec. Nous étions les seuls bipèdes au milieu d'une faune abondante : mérous à gogo, dentis, sars, quelques barracudas, sans oublier les belles gorgones à bâbord.

L'après midi, l'épave du Spahis, un vapeur.  Ambiance différente du matin. La plongée commence avec les chaudières sur la zone des 10-12m, puis se poursuit dans la zone des 20 à 25 m où se trouve la proue dans un bon état. Beaux jeux de lumières depuis l'intérieur. Galathées, flabelines, apogons,
saupes, sars, girelles, mérou en mode furtif...

Et pour finir la balade nous avons accompagné iBubble qui débutait sa tournée à La Londe les Maures !

Journée Donator

Mardi, c'était la journée Donator ! C'est un cargo de 78m de long et 12 m de large qui a heurté une mine le 10 novembre 1945.

Pour la plongée du matin, visite des parties basses... Passage dans la calle... On a tellement aimé qu'on y est retourné l'après-midi pour visiter le pont, voir la cuisine...
On a prévu d'y retourner jeudi pour décider si on achète ou pas. Le Donator abrite une belle faune avec notamment de belles gorgones, nombreux mérous, sars, dentis...

Trois épaves pour les plus chanceux !

Le vent se lève un peu mais pour aujourd'hui les conditions de mer sont encore bonnes.

Pour la plongée du matin, l'épave du Ville de Grasse, ancien bateau vapeur en fer. La structure se voit bien avec les deux roues à aubes. En plus des roues, la machine et la chaudière, ainsi que l'énorme embiellage sont les seules parties encore visibles et reconnaissables. Ensuite direction la seconde épave, le Michel C que certains ont ratée. D'autres ont eu plus de chance et ont pu l'observer quelques minutes.
Quelques mérous dans les parages !

La plongée de l'après-midi se fait sur l'épave du Marcel, un cargo de 42 m de long qui entra en collision avec la Durance le 27 octobre 1895. Un tas de tôle très peuplé, murènes, langoustes...

Journée Commando : le Donator et le Grec

Ce sera la journée la plus mouvementée sur l'eau avec du vent des creux de plus de un mètre.

Contrairement aux jours précédents, on était nombreux sur l'Eureka puisque les pompiers des Alpes Maritimes étaient venus pour faire le Donator et le Grec. Eux n'avaient que faire de la météo ! C'est avec plaisir que l'on replonge pour la troisième fois sur l'épave du Donator. Étant donné la taille de l'épave, ce n'est pas un problème, il y a de quoi s'en remettre plein les yeux !

L'après-midi, on a plongé sur le Grec en profitant bien du pont.

Le Togo et le Sec des langoustiers

Philippe a été cool et s'est proposé d'aller jusqu'au Togo, une autre épave mythique. Finalement, seul le Rubis manquera à notre tableau !

L'épave du Togo nécessite plusieurs plongées tellement elle est vaste et profonde. La proue est magnifique ainsi les gorgones qui colonisent le Togo. Encore une belle et riche faune sur l'épave.

Pour l'après-midi, les tas de tôles cèdent la place au  sec des langoustiers au large du fort de Porquerolles. La roche s'étale sur une centaine de mètres riche en failles et en anfractuosités. Murènes, congres, mostelles, mérous ont pu être observés sans oublier les nombreuses gorgones ! 

En résumé !

Une semaine bien sympa, il y avait de quoi faire et une semaine ce n'est pas suffisant pour tout voir !

Faudra y retourner pour refaire le Togo (vu sa taille, il y a de quoi) et découvrir le Rubis...

La semaine en images !

Commentaire sur cet article

Pas de commentaire.

Il est nécessaire de se connecter pour poster un commentaire.