Photo d'Artiste © Mikaël N.

Week-end à Port-Cros – Octobre 2019

Profitant des dernières belles journées d’octobre 2019, 15 plongeurs de l’Aqua Paris Plongée sont allés tremper leurs palmes dans les eaux du parc national de Port-Cros, écosystème marin exceptionnel. Éponges, anémones, gorgones, étoiles de mer, bancs de sars, de saupes et de dorades, mais aussi barracudas, mérous et coquillages géants… C’est un véritable festival qui s’est offert à nous. L’Aqua Paris Plongée a envahi le rez de chaussé de la Maison du Port, une ancienne maison de pêcheurs devenue demeure familiale, située juste en face de l’embarcadère. Nos chambres étaient confortables et accueillantes, aux couleurs marines. Le soir, après le départ des navettes, nous étions quasi seuls sur l’île. Ainsi nous avons pu profiter tranquillement des magnifiques couchers de soleil autour d’un verre.

Murène © Christian A.

Retour sur le week-end à Marseille – Mai 2019

Mi-mai : le bon moment pour mettre les palmes dans l’eau fraîche de la Méditerranée à Marseille. Cette sortie fait suite aux eaux chaudes de Martinique et à celles glaciales de Beaumont. Ce week-end, à destination des encadrants et des plongeurs autonomes, a été l’occasion de se réadapter afin d’être fin près pour le week-end annuel de La Londe Les Maures. Deux jours et demi de plongée étaient prévus, mais la météo en a décidé autrement. Voici les photos !

Derniers préparatifs avant mise à l'eau © Claudine Z.

Sortie en étanche à Beaumont – Avril 2019

Début avril, ciel couvert… Et pourtant, nous étions 7 plongeurs de l’Aqua Paris Plongée à tremper les palmes au Lac des Ciments à Beaumont sur Oise, base fédérale du Comité Régional FFESSM IDF. Double objectif pour ce trempage printanier : découvrir ce site de plongée en milieu naturel, proche de Paris et, pour certains d’entre nous, tester l’étanchéité des combinaisons nouvellement acquises. Qui dit milieu naturel accessible facilement depuis Paris, dit site complémentaire pour certaines formations, mais également endroit pour se retrouver autour d’un bon barbecue. La plongée sur la base fédérale de Beaumont nécessite un peu d’organisation. Elle se fait en dehors d’une structure : seul le compresseur est fourni, tout le reste doit être amené. Donc, tout commence en semaine ; gonflage des blocs à 200 bars, chargement des blocs, des plombs (et avec des étanches, il en faut !), du matériel de sécurité (trousse, couverture de survie…). Heureusement, on a pu louer l’oxygène sur place ! Sans oublier qu’il faut assurer la surveillance de surface : soit on plonge à tour de rôle, soit on a la chance d’avoir Claudine qui s’en charge, merci ! Le jour J, il faut gérer avec précision le timing. Les entrées sur le site sont réglementées : ouverture du portail seulement pendant 15 minutes avant le créneau réservé, sans possibilité de […]