La flottabilité ou capacité de levage

La capacité de levage va dépendre pour l’essentiel du volume d’air de la vessie. Il diffère suivant la taille et le type de gilet, et varie de 10 à 30 litres. Un petit volume d’air a pour avantage d’être moins encombrant pour plus de réactivité et de maniabilité sous l’eau mais présente comme inconvénient le manque de compensation de flottabilité à grande profondeur et pour remonter quelqu’un en cas d’assistance....

Désormais rarement exprimée en litres de poussée, la flottabilité des stabs est plutôt indiquée en Kg de poussée ou en Newtons (N) et varie entre 80N/8,2Kg (pour les plus petites tailles) et 310N/31,6Kg (pour les plus grandes tailles). Pour Scubapro, Aqualung/Apeks, Marès, SEAC.

Privilégiez les stabs avec une forte flottabilité pour des raisons de sécurité (pour un même modèle cela sera fonction de la taille, ne sous-dimensionnez pas la taille) !

La robustesse

Pour garder le plus longtemps possible son équipement de plongée, le choix de matériaux robustes est une évidence. En ce qui concerne les stabs, on s’intéresse à la résistance à l’abrasion qui se mesure en décitex (précédemment en deniers). La valeur (420, 840, 1000 ou 1200) fournit une information sur la solidité du tissu (nombre de fil et grosseur de la maille et donc poids du tissu). Plus la valeur est élevée, meilleure sera la résistance mais la stab aura un poids plus important. La résistance à l’abrasion du tissu dépend notamment de la qualité du fil (nylon ou cordura). Le cordura pour l’extérieur de la stab demeure une référence.

L'inflateur et les purges

L’inflateur qui gonfle rapidement (à fort débit), assure une meilleure réactivité. Malheureusement, les fabricants ne communiquent pas officiellement sur les débits de leurs inflateurs. Généralement les inflateurs compensés offrent un meilleur débit.

Il convient naturellement de s’intéresser à sa sensibilité et son accessibilité.

Différents systèmes d’inflateurs existent sur le marché. Outre le traditionnel Direct System au bout d’un tuyau annelé, il existe aujourd’hui 2 autres systèmes intégrés (1 manette ou 2 boutons positionnés au niveau de la poche gauche de la stab) qui remplacent l’habituel tuyau annelé : l’Airtrim de Marès et le système i3 d’Aqualung.
A noter le cas atypique de l’Air2 de Scubapro qui est un octo/inflateur associant un détendeur et un inflateur dans un dispositif compact unique, satisfaisant aux exigences réglementaires d’une 2ème source d’air.

Les purges font partie intégrante du gilet de plongée. Ces dispositifs de sécurité permettent de vider rapidement la stab dans le cas d’une remontée trop rapide. On peut en compter généralement de 3 à 4 : 1 dite « lente » (au niveau de l’inflateur) et 2 à 3 dites « rapides » (1 basse, 1 haute + chez certains fabricants : le Fenstop).

Le Fenstop est une purge rapide haute additionnelle située à la base du tuyau annelé du Direct System qui s’actionne par traction sur celui-ci. Ce système n’est pas proposé par tous les fabricants et n’est pas proposé sur les systèmes intégrés type i3 ou Airtrim.

Pensez au moment de votre choix à vérifier leur accessibilité avec vos gants  et que leur positionnement est ergonomique pour pouvoir les actionner sous l’eau.

L’Airtrim et le i3 ont pour point commun de faire purge et inflateur bien que celui-ci ne soit pas branché à un tuyau Direct System, mais sur la poche gauche de la stab. Il y a un bouton de gonflage et un bouton de dégonflage pour l’Airtrim et un petit levier que l’on baisse ou que l’on lève pour dégonfler ou gonfler la stab pour l’i3.

Comparés à la purge lente traditionnelle, l’Airtrim et l’i3 présentent l’avantage (annoncé) de pouvoir dégonfler son gilet dans n’importe quelle position… On peut en revanche s’interroger sur la résistance long terme des 2 systèmes à des remontées contre des boudins de semi-rigide…Une chose est certaine, il faut s’y habituer mais surtout prévenir les membres de la palanquée en cas de besoin d’assistance !

En tout état de cause, l’achat de stab dotées des systèmes Airtrim et i3 reste déconseillé pour des plongeurs encore en formation…

Le système de fixation du bloc (Backpack)

Les Backpacks sont assez variés et modulables pour permettre d’utiliser aussi bien des blocs de plongée de 6 litres que des blocs de 15 ou 18 litres, voire des Bi. Il en existe des rigides, des souples, des compacts, des pliables, des rembourrés,…

Il existe également divers systèmes de serrage de la sangle de bloc permettant la mise en place du bloc plus ou moins rapidement et facilitant le serrage (passant, boucle métal,…).

Le choix du Backpack est important. Il vous procurera un bon maintien du bloc, de la rigidité ou un gain de poids pour les voyages.